• Dans la continuité des ateliers sur le présent et le futur que vous trouverez ici, je viens de faire ceux sur le l'imparfait.

    1) identifier les phrases à l'imparfait

    avec le système "pince, tourne, valide" que vous trouverez dans cet article 

    http://ekladata.com/es9hiBoIspvWxvVYsDQlWm5XsHk.jpg

    2) Identifier le pronom en fonction de la terminaison

    L'élève inscrit le(s) pronom(s) personnel(s) en fonction de la terminaison du verbe. Il suffit de prendre la carte de correction pour vérifier ses réponses.

    Ateliers sur l'imparfait

     

    3) Ecrire le verbe entre parenthèse à l'imparfait

    série classique de cartes à tâches où l'élève doit recopier et conjuguer 5 phrases à l'imparfait sur son cahier. Il suffit de prendre la carte de correction correspondante pour se corriger.

    Ateliers sur l'imparfait

     

    4) transformer une phrase à l'imparfait

    Atelier identique dans la façon de procéder au précédent.

    Ateliers sur l'imparfait

    5) morpion de conjugaison (à venir)

    Pour manipuler les 3 groupes de façon systématique

    sur une idée de Maisquefaitlamaitresse.

    Les fiches vierges de jeu sont dans l'article sur le présent. Je ne mets ici que les grilles de corrections pour les mêmes verbes à l'imparfait.

    Puissance 3 de Conjugaison

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Mise à jour : memory des antonymes

     

    Je vais commencer à publier les ateliers sur cette notion.

     

    Ateliers synonymes - antonymes

    « VOC_memory des synonymes.pdf »

    Ateliers synonymes - antonymes

    « VOC_memory des antonymes.pdf »

    Partager via Gmail Pin It

    4 commentaires
  • Cette semaine, on commence l'étude des compléments du nom. Notion pas simple pour des CM1.

    Je vais donc proposer à mes élèves différents niveaux d'ateliers autour des objectifs suivants :

    Ateliers sur le complément du nom

    1) Identifier le compléments du nom

    « GRAM_identifier le CDN niveau 1.pdf »

    « GRAM_identifier le CDN niveau 2.pdf »

     

    2) transformer un adjectif en complément du nom

    « GRAM_transformer adj en CDN_N1.pdf »

    « GRAM_transformer adj en CDN_N2.pdf »

     

    Partager via Gmail Pin It

    3 commentaires
  • Pour compléter le très bon article d'ECAM, je vous propose deux ateliers :

     

    1) écrire une fraction sous la forme d'un entier et d'une fraction inférieure à 1

    Les fractions

    NUM_un entier et une fraction inférieure à 1

    Pour réaliser la correction auto-corrective, il faut colorier la deuxième partie du fichier. Mais il peut aussi servir pour des élèves en difficulté.

     

    2) Encadrer une fraction par deux entiers consécutifs

    Les fractions

    « NUM_encadrer fractions N1.pdf »

    « NUM_encadrer fractions N2.pdf »

    Pour faire les cartes correctives, il suffit d'imprimer le fichier en double et de le compléter avant de plastifier.

    Partager via Gmail Pin It

    7 commentaires
  • Dans la continuité des ateliers sur le présent que vous trouverez ici, je viens de faire ceux sur le futur.

    1) identifier les phrases au futur

    avec le système "pince, tourne, valide" que vous trouverez dans cet article 

    http://ekladata.com/es9hiBoIspvWxvVYsDQlWm5XsHk.jpg

    2) Ecrire le verbe entre parenthèse au futur

    Ateliers  : le présent

     

    3) transformer une phrase au futur

    Ateliers  : le présent

    4) morpion de conjugaison

    Pour manipuler les 3 groupes de façon systématique

    sur une idée de Maisquefaitlamaitresse.

    Les fiches vierges de jeu sont dans l'article sur le présent. Je ne mets ici que les grilles de corrections pour les mêmes verbes au futur.

    Puissance 3 de Conjugaison

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • La suite logique de la séquence sur les polygones est l’étude des quadrilatères.

    L'an dernier j'avais déjà abordé cette notion mais avec des modalités de travail différentes. L'article est ICI.

    Cette année, je fais l'aborder un peu différement en utilisant la manipulation. Pour cela je réutiliserai le matériel montessori utilisé pour la séquence sur les polygones.

     

    Atelier dirigé 1 :

    Objectif : Connaître les propriétés des quadrilatères quelconques et particuliers.

      Rappel de la séance précédente sur les polygones.

     Qu'est-ce qu'un polygone? Une figure ayant des segments, des côtés et des sommets.

     Qu'est-ce qu'un quadrilatère? Une figure qui a 4 côtés, 4 segments et 4 sommets.

      Donner aux élèves les cartes des quadrilatères et leur demander de les trier. Faire justifier les critères de tri : parallélisme, perpendicularité, isométrie des côtés…  Mise en commun : élaboration des caractéristiques des différents quadrilatères : carré, rectangle, losange, trapèze, parallélogramme.

     

    Atelier dirigé 2-3 : 

     Objectif : savoir construire un rectangle, un carré (On procèdera de la même façon pour les 2 figures.)

      Rappel des caractéristiques du rectangle. Les remettre sur une affiche. 

     

    Situation problème : tracer un rectangle de 5x8cm.Laisser les élèves effectuer les tracés. Prendre 3/4 figures alisées et les placer sous le visualisateur. Faire établir ce qui va et/ou ce qui ne va pas.

           Difficultés prévisible : crayon mal taillé, angles pas droits, cotés non parallèle, dimensions non respectées, matériel inapproprié (règle ondulée…)

    Projeter la vidéo : tracer un rectangle extraite du site « les fondamentaux ».la vidéo psente les étapes de la construction montrant au fur et à mesure les instruments nécessaires et leur positionnement. Lanimation servira soit de moyen de validation de la construction, soit d’accompagnement. On fera autant de pause que d’étapes de construction. Les élèves auront à aliser le rectangle proposé (10x20cm) en même temps que la vio.  

     

     

    Ateliers de réinvestissements :

     

    cartes auto-correctives sur les propriétés des quadrilatères (à venir)

     

    Cartes à tâches auto-correctives de constructions de quadrilatères. Il suffit d'imprimer le ficher en double sur du papier calque et de tracer dessus la correction, afin que les élèves puissent vérifier leurs tracés.

    Les quadrilatères

    clic sur l'image

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • Les élèves ne maitrisant pas les tables de multiplications cela pose un problème lors des opérations.

    Je propose donc ce porte-clé des tables de multiplications à ceux qui me maitrisent pas non plus l'utilisation des tables de Pythagore. Cet apprentissage, fera d'ailleurs l'objet d'un prochain article.

    J'ai trouvé cet outil sur un site anglo-saxons. Je l'ai modifié pour l'adapter à notre système. En effet, je me suis rendu compte que les américains font apprendre les tables jusqu'à 12 alors que nous nous arrêtons à 10.

    Vous pouvez trouver l'original ICI.

    Le document modifié est LA.

    Porte clés tables de multiplications

     

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • C'est un site en anglais mais qui permets de créer gratuitement des flash cards. On peut sélectionner différentes variables pour personnaliser ces cartes Flash mathématiques pour vos besoins. Les cartes Flash Math peuvent être imprimées en 4, 2 ou 1 cartes par page.

    Générateur de cartes flash mathématiques

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • EDIT : ajout d'un puzzle pour travailler la commutativité des multiplications

     

    Dès le CE1, la mémorisation des tables de multiplication est au programme. Pourtant, beaucoup d’enfants ont du mal à les mémoriser même lorsqu’on les fait répéter fréquemment.

     

    Pourquoi la simple répétition même fréquente ne suffit pas pour la mémorisation à long terme ? La répétition mécanique est inefficace sur le long terme car elle fait seulement travailler la mémoire de travail, c’est-à-dire la mémoire à court terme. Dans la mémoire à court terme, les informations disparaissent peu à peu pour laisser place à d’autres plus récentes. Si on ne bascule pas les informations de la mémoire à court terme dans la mémoire à long terme, alors on finit par les oublier !

     

     1)    On mémorise mieux ce que l’on a compris

    Pour mémoriser les tables, il est nécessaire d’en comprendre le sens. Que signifie « multiplier », « fois » ? L’élève doit comprendre que les multiplications sont des additions répétées. Par exemple :  4 paquets de 5 bonbons : c’est « 5 répété 4 fois », c’est donc 5 + 5 + 5 + 5. Cela s’écrit 5 x 4, et peut se lire aussi « 5 multiplié par 4 » ou « 5 fois 4 ». Alors si l’élève a compris que multiplier c’est aussi additionner à répétition, il aura toujours une façon de trouver la solution sans mémoriser toutes les tables.

    Le tableau de multiplication Montessori consiste en un tableau avec des petits trous et des perles rouges (une centaine). L’enfant comprend que faire une multiplication, c’est mettre autant de fois le même nombre de perles.

    mémorisation multiplication montessori par lettyma3

    Je vous invite à consulter le blog l'école de mes amours où la progression montessorienne des l'apprentissage des tables de multiplication est très bien expliquée et imagée.

     

    2)     Il est plus facile de mémoriser un ensemble structuré que des éléments isolés.

    La table de Pythagore permet à l’élève de repérer ce qu’il sait ou non et de réviser toutes les tables de multiplication dans un seul tableau. Faire mémoriser une suite de résultats les uns à la suite des autres n'est pas efficace. Il est préférable de faire des liens entre les résultats d’une même table. On peut faire trouver un nouveau produit à partir de ceux déjà connus. Par exemple, si l’élève connaît 2 x 5, lui faire trouver 3 x 5 à partir de 2 x 5, en raisonnant ainsi : « 3 fois 5, c’est 2 fois cinq et encore cinq, donc c’est 10 et 5, c’est-à-dire 15 ». Il est important aussi de faire jouer la commutativité. Par exemple, on peut faire chercher 3 x 4 = 12, et aussitôt après : 4 x 3 = 12.

     

    3)    Les conditions de mémorisation influent sur la restitution

    Si les élèves ont appris leurs tables sous forme de comptines, ils auront du mal à isoler un résultat sans repasser par la comptine. Il faut donc favoriser des stratégies de mémorisation (mnémotechnique, logique…) permettant une plus grande efficacité dans la restitution du résultat.

     

    4)    La mémorisation nécessite de l’entrainement.

    Pour aider les élèves dans la mémorisation des tables de multiplication, il est préférable de travailler par séquences de 5 à 10 minutes, mais fréquemment en classe.

     

    Voici des jeux qui aideront les élèves :

    Les tables de multilplications la course des multiplications. J'ai traduit et simplifié le nombre de tables depuis un fichier d'une collègues outre-atlantique. J'ai également ajouté une fiche de correction afin de favoriser l'auto-correction et l'autonomie des élèves. Vous pouvez trouver l'original du jeu ICI.

     

    Les tables de multilplications

    Un jeu de puzzle pour travailler la commutativité des multiplications.

     

     

    Les tables de multilplicationsChez Mistycolly, un jeu de domino

     

    Les tables de multilplications

    un jeu de bataille navale chez dysmoitout.org

     

     

    D'autres jeux viendront par la suite mais en attendant, vous pouvez trouver des idées LA.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • EDIT du 19/12 : mise en ligne des fichiers pour l'atelier construction

    Depuis quelques temps, je réfléchissais à ma progression concernant les polygones. En soit rien de bien compliqué, sauf que je voulais une entrée par la manipulation sensorielle.

    Matériel: cartes de géométrie montessorienne ICI (Cf. le cabinet de géométrie).

    Ce qu'en dise les programmes 2016 :

    Les polygones s'inscrivent dans le domaine : espace et géométrie.

    La connaissance et compétence visées est : Reconnaitre, nommer, décrire, reproduire, représenter,construire quelques solides et figures géométriques

    On nous demande de concevoir nos apprentissages de manière à ce que " les activités permettent aux élèves de passer progressivement d’une géométrie où les objets (le carré, la droite, le cube, etc.)et leurs propriétés sont contrôlés par la perception à une géométrie où ils le sont par le recours à des instruments, par l’explicitation de propriétés pour aller ensuite vers une géométrie dont la validation ne s’appuie que sur le raisonnement et l’argumentation."

    De la même manière, il est important que "Les activités spatiales et géométriques sont à mettre en lien avec les deux autres thèmes : résoudre dans un autre cadre des problèmes relevant de la proportionnalité ; utiliser en situation les grandeurs (géométriques) et leur mesure."

    Atelier dirigé :

    Objectif : savoir qu’un polygone est une ligne brisée fermée.

    Etape 1 : Montrer les formes pleines aux élèves et les laisser manipuler librement.

    Etape 2 : Demander d’effectuer un tri en se mettant d’accord au sein du groupe et d’expliquer le critère de tri Possibilité de tri : - La taille : les élèves risquent de vouloir classer selon la taille des figures. Si c’est le cas, demander si c’est exactement leurs tailles qui varient ? non, c’est le nombre de côté. - Le nombre de côté : une fois le tri fait, demander aux élèves de donner un nom à chaque groupe.

    Etape 3 : Donner les figures abstraites des polygones. Rappeler aux élèves quel a été le critère de tri des premières figures : le nombre de côtés. Demander de trier les figures disponibles en seulement 2 groupes. Faire justifier le critère de tri. Demander de donner un nom à chaque groupe. Introduire le terme polygone s’il n’émerge pas.

    Etape 4 : faire trier les polygones selon le critère de l’étape 1. Demander de nommer chaque famille. Introduire le vocabulaire inconnu : triangle, quadrilatère, pentagone, hexagone, heptagone, octogone, Ennéagone, Décagone, Hendécagone, Dodécagone, convexe, concave.

     

    Ateliers réinvestissements :

    Acquisition du vocabulaire et des caractéristique

                      - N1 : mémory des polygones (nom+figures et description)

                     - N2 : mémory des polygones (uniquement le nom et description)

                     - N3 : polytroc (N'étant pas l'auteur du jeu, je vous laisse le lien vers le blog concerné)

    Construction :

                 - N1 : Fabrication de polygones avec des bâtonnets de glace : l’élève tire un carte sur laquelle est noté le nom d’un polygone et doit le réaliser à l’aide des bâtonnets. Il vérifie ensuite sa construction sur la fiche réponse.

    Les polygones

    N2 : carte à tâche programme de construction de polygones.

    Les polygones

    Un peu de théorie :

    Cet ouvrage propose une étude de la géométrie fondée sur la psychologie de l'enfant. Il développe en première partie les généralités de la technique d'apprentissage qui repose sur la nécessité que l'élève porte de l'intérêt aux activités qui lui sont proposées. Il présente ensuite le matériel et analyse les activités qui peuvent être menées pour les périodes du pré-élémentaire et de l'élémentaire.

     

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires