• La suite logique de la séquence sur les polygones est l’étude des quadrilatères.

    L'an dernier j'avais déjà abordé cette notion mais avec des modalités de travail différentes. L'article est ICI.

    Cette année, je fais l'aborder un peu différement en utilisant la manipulation. Pour cela je réutiliserai le matériel montessori utilisé pour la séquence sur les polygones.

     

    Atelier dirigé 1 :

    Objectif : Connaître les propriétés des quadrilatères quelconques et particuliers.

      Rappel de la séance précédente sur les polygones.

     Qu'est-ce qu'un polygone? Une figure ayant des segments, des côtés et des sommets.

     Qu'est-ce qu'un quadrilatère? Une figure qui a 4 côtés, 4 segments et 4 sommets.

      Donner aux élèves les cartes des quadrilatères et leur demander de les trier. Faire justifier les critères de tri : parallélisme, perpendicularité, isométrie des côtés…  Mise en commun : élaboration des caractéristiques des différents quadrilatères : carré, rectangle, losange, trapèze, parallélogramme.

     

    Atelier dirigé 2-3 : 

     Objectif : savoir construire un rectangle, un carré (On procèdera de la même façon pour les 2 figures.)

      Rappel des caractéristiques du rectangle. Les remettre sur une affiche. 

     

    Situation problème : tracer un rectangle de 5x8cm.Laisser les élèves effectuer les tracés. Prendre 3/4 figures alisées et les placer sous le visualisateur. Faire établir ce qui va et/ou ce qui ne va pas.

           Difficultés prévisible : crayon mal taillé, angles pas droits, cotés non parallèle, dimensions non respectées, matériel inapproprié (règle ondulée…)

    Projeter la vidéo : tracer un rectangle extraite du site « les fondamentaux ».la vidéo psente les étapes de la construction montrant au fur et à mesure les instruments nécessaires et leur positionnement. Lanimation servira soit de moyen de validation de la construction, soit d’accompagnement. On fera autant de pause que d’étapes de construction. Les élèves auront à aliser le rectangle proposé (10x20cm) en même temps que la vio.  

     

     

    Ateliers de réinvestissements :

     

    cartes auto-correctives sur les propriétés des quadrilatères (à venir)

     

    Cartes à tâches auto-correctives de constructions de quadrilatères. Il suffit d'imprimer le ficher en double sur du papier calque et de tracer dessus la correction, afin que les élèves puissent vérifier leurs tracés.

    Les quadrilatères

    clic sur l'image

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • Les élèves ne maitrisant pas les tables de multiplications cela pose un problème lors des opérations.

    Je propose donc ce porte-clé des tables de multiplications à ceux qui me maitrisent pas non plus l'utilisation des tables de Pythagore. Cet apprentissage, fera d'ailleurs l'objet d'un prochain article.

    J'ai trouvé cet outil sur un site anglo-saxons. Je l'ai modifié pour l'adapter à notre système. En effet, je me suis rendu compte que les américains font apprendre les tables jusqu'à 12 alors que nous nous arrêtons à 10.

    Vous pouvez trouver l'original ICI.

    Le document modifié est LA.

    Porte clés tables de multiplications

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • C'est un site en anglais mais qui permets de créer gratuitement des flash cards. On peut sélectionner différentes variables pour personnaliser ces cartes Flash mathématiques pour vos besoins. Les cartes Flash Math peuvent être imprimées en 4, 2 ou 1 cartes par page.

    Générateur de cartes flash mathématiques

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • EDIT : ajout d'un puzzle pour travailler la commutativité des multiplications

     

    Dès le CE1, la mémorisation des tables de multiplication est au programme. Pourtant, beaucoup d’enfants ont du mal à les mémoriser même lorsqu’on les fait répéter fréquemment.

     

    Pourquoi la simple répétition même fréquente ne suffit pas pour la mémorisation à long terme ? La répétition mécanique est inefficace sur le long terme car elle fait seulement travailler la mémoire de travail, c’est-à-dire la mémoire à court terme. Dans la mémoire à court terme, les informations disparaissent peu à peu pour laisser place à d’autres plus récentes. Si on ne bascule pas les informations de la mémoire à court terme dans la mémoire à long terme, alors on finit par les oublier !

     

     1)    On mémorise mieux ce que l’on a compris

    Pour mémoriser les tables, il est nécessaire d’en comprendre le sens. Que signifie « multiplier », « fois » ? L’élève doit comprendre que les multiplications sont des additions répétées. Par exemple :  4 paquets de 5 bonbons : c’est « 5 répété 4 fois », c’est donc 5 + 5 + 5 + 5. Cela s’écrit 5 x 4, et peut se lire aussi « 5 multiplié par 4 » ou « 5 fois 4 ». Alors si l’élève a compris que multiplier c’est aussi additionner à répétition, il aura toujours une façon de trouver la solution sans mémoriser toutes les tables.

    Le tableau de multiplication Montessori consiste en un tableau avec des petits trous et des perles rouges (une centaine). L’enfant comprend que faire une multiplication, c’est mettre autant de fois le même nombre de perles.

    mémorisation multiplication montessori par lettyma3

    Je vous invite à consulter le blog l'école de mes amours où la progression montessorienne des l'apprentissage des tables de multiplication est très bien expliquée et imagée.

     

    2)     Il est plus facile de mémoriser un ensemble structuré que des éléments isolés.

    La table de Pythagore permet à l’élève de repérer ce qu’il sait ou non et de réviser toutes les tables de multiplication dans un seul tableau. Faire mémoriser une suite de résultats les uns à la suite des autres n'est pas efficace. Il est préférable de faire des liens entre les résultats d’une même table. On peut faire trouver un nouveau produit à partir de ceux déjà connus. Par exemple, si l’élève connaît 2 x 5, lui faire trouver 3 x 5 à partir de 2 x 5, en raisonnant ainsi : « 3 fois 5, c’est 2 fois cinq et encore cinq, donc c’est 10 et 5, c’est-à-dire 15 ». Il est important aussi de faire jouer la commutativité. Par exemple, on peut faire chercher 3 x 4 = 12, et aussitôt après : 4 x 3 = 12.

     

    3)    Les conditions de mémorisation influent sur la restitution

    Si les élèves ont appris leurs tables sous forme de comptines, ils auront du mal à isoler un résultat sans repasser par la comptine. Il faut donc favoriser des stratégies de mémorisation (mnémotechnique, logique…) permettant une plus grande efficacité dans la restitution du résultat.

     

    4)    La mémorisation nécessite de l’entrainement.

    Pour aider les élèves dans la mémorisation des tables de multiplication, il est préférable de travailler par séquences de 5 à 10 minutes, mais fréquemment en classe.

     

    Voici des jeux qui aideront les élèves :

    Les tables de multilplications la course des multiplications. J'ai traduit et simplifié le nombre de tables depuis un fichier d'une collègues outre-atlantique. J'ai également ajouté une fiche de correction afin de favoriser l'auto-correction et l'autonomie des élèves. Vous pouvez trouver l'original du jeu ICI.

     

    Les tables de multilplications

    Un jeu de puzzle pour travailler la commutativité des multiplications.

     

     

    Les tables de multilplicationsChez Mistycolly, un jeu de domino

     

    Les tables de multilplications

    un jeu de bataille navale chez dysmoitout.org

     

     

    D'autres jeux viendront par la suite mais en attendant, vous pouvez trouver des idées LA.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire
  • EDIT du 19/12 : mise en ligne des fichiers pour l'atelier construction

    Depuis quelques temps, je réfléchissais à ma progression concernant les polygones. En soit rien de bien compliqué, sauf que je voulais une entrée par la manipulation sensorielle.

    Matériel: cartes de géométrie montessorienne ICI (Cf. le cabinet de géométrie).

    Ce qu'en dise les programmes 2016 :

    Les polygones s'inscrivent dans le domaine : espace et géométrie.

    La connaissance et compétence visées est : Reconnaitre, nommer, décrire, reproduire, représenter,construire quelques solides et figures géométriques

    On nous demande de concevoir nos apprentissages de manière à ce que " les activités permettent aux élèves de passer progressivement d’une géométrie où les objets (le carré, la droite, le cube, etc.)et leurs propriétés sont contrôlés par la perception à une géométrie où ils le sont par le recours à des instruments, par l’explicitation de propriétés pour aller ensuite vers une géométrie dont la validation ne s’appuie que sur le raisonnement et l’argumentation."

    De la même manière, il est important que "Les activités spatiales et géométriques sont à mettre en lien avec les deux autres thèmes : résoudre dans un autre cadre des problèmes relevant de la proportionnalité ; utiliser en situation les grandeurs (géométriques) et leur mesure."

    Atelier dirigé :

    Objectif : savoir qu’un polygone est une ligne brisée fermée.

    Etape 1 : Montrer les formes pleines aux élèves et les laisser manipuler librement.

    Etape 2 : Demander d’effectuer un tri en se mettant d’accord au sein du groupe et d’expliquer le critère de tri Possibilité de tri : - La taille : les élèves risquent de vouloir classer selon la taille des figures. Si c’est le cas, demander si c’est exactement leurs tailles qui varient ? non, c’est le nombre de côté. - Le nombre de côté : une fois le tri fait, demander aux élèves de donner un nom à chaque groupe.

    Etape 3 : Donner les figures abstraites des polygones. Rappeler aux élèves quel a été le critère de tri des premières figures : le nombre de côtés. Demander de trier les figures disponibles en seulement 2 groupes. Faire justifier le critère de tri. Demander de donner un nom à chaque groupe. Introduire le terme polygone s’il n’émerge pas.

    Etape 4 : faire trier les polygones selon le critère de l’étape 1. Demander de nommer chaque famille. Introduire le vocabulaire inconnu : triangle, quadrilatère, pentagone, hexagone, heptagone, octogone, Ennéagone, Décagone, Hendécagone, Dodécagone, convexe, concave.

     

    Ateliers réinvestissements :

    Acquisition du vocabulaire et des caractéristique

                      - N1 : mémory des polygones (nom+figures et description)

                     - N2 : mémory des polygones (uniquement le nom et description)

                     - N3 : polytroc (N'étant pas l'auteur du jeu, je vous laisse le lien vers le blog concerné)

    Construction :

                 - N1 : Fabrication de polygones avec des bâtonnets de glace : l’élève tire un carte sur laquelle est noté le nom d’un polygone et doit le réaliser à l’aide des bâtonnets. Il vérifie ensuite sa construction sur la fiche réponse.

    Les polygones

    N2 : carte à tâche programme de construction de polygones.

    Les polygones

    Un peu de théorie :

    Cet ouvrage propose une étude de la géométrie fondée sur la psychologie de l'enfant. Il développe en première partie les généralités de la technique d'apprentissage qui repose sur la nécessité que l'élève porte de l'intérêt aux activités qui lui sont proposées. Il présente ensuite le matériel et analyse les activités qui peuvent être menées pour les périodes du pré-élémentaire et de l'élémentaire.

     

    Partager via Gmail Pin It

    2 commentaires
  • EDIT : Ajout de 2 ateliers : tracer des droites parallèles et Suivre un programme de construction avec des perpendiculaires et des parallèles

     

    Plusieurs cartes sur la thématiques droites perpendiculaires/droites parallèles.

    Pour télécharger les fichiers il suffit de cliquer sur l'image.

    1) identifier les droites perpendiculaires au velleda

    Droites perpendiculaires droites parallèles

    2) Identifier les droites parallèles au velleda

    Droites perpendiculaires droites parallèles

    3) différencier les deux types de droites

    au velleda

    Droites perpendiculaires droites parallèles

    4) tracer des droites perpendiculaires

    ce fichier est à imprimer sur du papier calque afin d'en faire la correction et à photocopier pour que les élèves puissent faire leurs tracés et les coller sur leur cahier.

    Droites perpendiculaires droites parallèles

     

    5) tracer des droites parallèles

    Ce fichier est à imprimer sur du papier calque afin d'en faire la correction et à photocopier pour que les élèves puissent faire leurs tracés et les coller sur leur cahier.

    Droites perpendiculaires droites parallèles

     5) Suivre un programme de construction avec des perpendiculaires et des parallèles

    Le fichier correctif est à imprimer et à faire soi-même. Certaines feuilles nécessite du papier calque d'autres non et devront être corrigé au coup par coup avec les élèves.

    Droites perpendiculaires droites parallèles

     

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    6 commentaires
  • Les familles de mots

     

     

    Domaine : Lexique

    Compétences visées : Acquérir la structure, le sens et l'orthographe des mots 

    Séance dirigée préalable :

    Objectif : Découvrir et comprendre ce qu’est une famille de mots  

    Modalité de travail : collectif

    1) A la recherche de sa famille

    - Chaque élève reçoit une étiquette où est écrit un mot

    - Consigne : Vous devez retrouver tous les membres de votre famille et donner un nom à votre famille.

    2) Recherche

    - Les élèves sont autorisés à se déplacer dans la classe et à utiliser le dictionnaire afin de retrouver les autres membres de leur famille

    - Ils doivent ensuite donner un nom à leur famille et justifier leur choix.

    3) Mise en commun

    - Chaque groupe passe au tableau et colle son étiquette.

    - Les membres doivent présenter la famille en justifiant leur présence

    4) Institutionnalisation 

    - De quoi on parle : des mots qui font partie d’une même famille

    - Comment reconnaître les mots d’une même famille ? ils ont le même radical

    - Comment sont-ils construits ? On ajoute des éléments avant ou après le mot = préfixe, suffixe

    Description du matériel des ateliers

     

     

    atelier 

    Objectif visé

    Description de la tache de l’élève

    1

    Ateliers pour les familles de mots

    chez loustics
     

    Différencier mot simple et mot construit avec un préfixe ou un suffixe

    Tri d’étiquette

    Les élèves n'auront plus qu'à replacer les étiquettes dans le tableau et dans la bonne colonne.

    La couleur au dos leur permettra une auto-correction immédiate. 

    2

    Ateliers pour les familles de mots

     

    Reconnaître et construire une famille de mot

     

    Tri d’étiquettes

     

    Les élèves doivent trier 3 familles mots mélangées sans et avec intrus.

     

    La correction se fait en retournant les étiquettes selon un code couleur (1/famille)

     

    plusieurs niveaux : avec et sans intrus

     

    3

    Ateliers pour les familles de mots


     

    Connaître quelques préfixes, suffixes et leur signification

     

    Cartachari

     

    On reconstitue des paires de cartes : la carte « question » avec sa carte « réponse ». Pour valider qu’une paire est juste, on 5retourne les cartes : on doit trouver le même dessin au dos des deux cartes. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’on s’est trompé. 

    4

    Ateliers pour les familles de mots


     

    Construire des mots dérivés avec des préfixes et/ou des suffixes 

    L’élève doit former des mots appartenant à la même famille en ajoutant un préfixe et/ou un suffixe et l’employer dans une phrase afin de comprendre la modification de sens qui s’est opérée.

     

    Points de blocage prévisibles des élèves :

    -      Les élèves confondent souvent « familles de mots » et « champ lexical ». Pour eux les mots qui ont le même préfixe sont des mots de la même famille. Ils ne perçoivent pas toujours le radical comme étant la base sémantique commune 

    -      Confondre des radicaux qui se ressemblent, mais appartiennent à deux familles différentes.

    -      Prendre en considération uniquement la forme sans s’attacher au sens.

    -      Des mots appartiennent à une même famille, parce qu’ils sont construits à partir d’un radical commun, et non pas parce qu’ils sont associés à une même idée

    -      Il peut être difficile de retrouver les mots d’une même famille quand le radical comporte peu de lettres communes

    -      Confusion entre les mots qui possèdent un radical et ceux qui n’en ont pas.

    -      Comprendre qu’un mot qui possède un préfixe forme un mot nouveau qui n’a pas le même sens.

    -      Tous les mots n’ont pas de suffixe. 

    -      Pour trouver le suffixe d’un mot, il faut parfois chercher un mot de la même famille.

     

    Différenciation possible :

    - donner le nombre de familles

    - donner le radical des familles  

     

    Support d’aide à disposition des élèves :

     

     

           
     

    Ateliers pour les familles de mots

     

    Ateliers pour les familles de mots

    video du site Canopé

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Fiche de suivi

    Ateliers pour les familles de mots

    Partager via Gmail Pin It

    5 commentaires
  • NOUVEAU : tri de phrases : sujet, prédicat, complément de phrase.

     

    Certains de mes élèves avaient besoin de manipuler tactilement cette notion complexe de prédicat. Ils s’emmêlent en effet les crayons entre sujet, prédicat et compléments phrases. Je vais donc leur proposer un atelier de tri de phrases avant de passer aux cartes à tâches.

     

    1) tri de phrases

    Sujet verbe prédicat

    Il suffit d'imprimer la première page en 6 exemplaires et de coller des gommettes de couleurs (1 par catégorie) pour permettre l'autocorrection des élèves. Pour faciliter la reconnaissance des ateliers (6 en tout) je compte imprimer chaque atelier sur une feuille de couleur différente.

    2) cartes à tâches

    Une nouvelle série de carte à tâches auto-correctives vient enrichir mes ateliers d'étude de la langue.

    Il s'agit d'identifier le sujet, le verbe et le prédicat dans une phrase.

    Sujet verbe prédicat

    clic sur l'image

    3) une petite capsule vidéo

    Pour fixer les choses, j'ai également proposé à mes élèves cette vidéo. Elle est chargé sur les ordinateurs de la classe, ils peuvent donc la revoir quand ils en ont besoin. Le top serait de pouvoir disposer d'une tablette par groupe pour ce genre de manipulation, mais ça... ce n'est pas pour demain.

     

    Sujet verbe prédicat

     

    Partager via Gmail Pin It

    8 commentaires
  • Voilà les ateliers que j'ai prévu sur le présent de l'indicatif

    1) identifier les phrases au présent

    avec le système "pince, tourne, valide" que vous trouverez dans cet article 

    http://ekladata.com/es9hiBoIspvWxvVYsDQlWm5XsHk.jpg

    2) Ecrire le verbe entre parenthèse au présent

    Ateliers  : le présent

     

    3) transformer une phrase au présent

    Ateliers  : le présent

    4) morpion de conjugaison

    pour manipuler les 3 groupes de façon systématique

    sur une idée de Maisquefaitlamaitresse.

    Puissance 3 de Conjugaison

     

     

    Partager via Gmail Pin It

    5 commentaires
  • Comme cette année j'ai modifié ma façon de travailler avec mes élèves (ateliers proches de l'esprit montessorien), je devais également adapter mon cahier d'évaluation.

    Je suis donc partie de la très bonne base de la collègue de Mallory, dont j'ai adopté le fonctionnement concernant l'évaluation auto-gérée, pour adapter son cahier de réussites à ma programmation de cette année.

    N'étant à l'origine du document, je ne donnerai pas ici mon document mais je laisse le lien vers l'article de Mallory.

    Cahier de reussites

    Partager via Gmail Pin It

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires